Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2011

Quand Bisco devint San-Christolen

Les archives du Club taurin Lou Ferri rappelle qu’en 1933, nait dans la manade dirigée alors par Granon, un veau mâle à l’armure légèrement irrégulière, d’où son nom « Bisco ». Il court à Saint-Christol et fait une course si remarquable qu’à la demande des gens du village il sera rebaptisé « San-Christolen » par le manadier. Le mois suivant, il est à l’affiche de Mauguio pour la fête, mais préférant la liberté, le jeune biou s’échappe des arènes et reste plusieurs mois dans les marais, essuyant au passage quelques coups de fusil des chasseurs.

Retrouvé par son propriétaire, il est à l’affiche des grandes compétitions, la palme d’or à Beaucaire et trois fois à la cocarde d’or en Arles en 1942, 1943 et 1945. Il reviendra à Saint-Christol sur le plan de la cave coopérative en 1946. Le raseteur Charles Fidani dira de San-Christolen qu’il était l’un des cocardiers les plus criminels qu’il ait eu à affronter. Il mourra tristement comme taureau à la corde l’année suivante à Aigues-Vives.

3748319141.jpg

Son souvenir reste vivace dans la mémoire des aficionados du village au point que le frontal de San-Christolen soit toujours exposé au Café de l’univers, siège du Club taurin Lou Ferri.

Les commentaires sont fermés.