Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/10/2011

Lou Ferri : Aficionado je suis, aficonado je reste

les-aficionados-veulent-repliquer-dignement_322207_510x255.jpg

04/09/2011

Le taureau 706, un sacré numéro

Ce taureau ira loin. Tel est l’avis de plusieurs aficionados sur le taureau 706 de la manade Nicollin. Né en 2007, il a marqué les esprits, et notamment celui de Michel Galibert, lors de sa première sortie à Saint-Laurent-d’Aigouze l’année dernière. Au sortir du toril, 706 se montre froid, calme, déterminé. Mais dès qu’un raseteur entre en piste et qu’il pense pouvoir l’attraper, 706 se précipite sur sa cible avec des yeux de tueur.

603395551.jpg

En 2010, il a participé à quatre courses seulement, trois de bonne qualité et une un peu décevante à Sommières. Petit-fils de Uranie, grande reproductrice et mère du célèbre Juvenal, 706 portera peut-être un jour le nom de son oncle. De sa mère Talie et de son père, frère de Virat, dernier biou d’Or de la manade Nicollin, le 706 a un profil génétique prometteur. Sa première course de 2011 était à Saint-Christol où son talent a explosé en modérant par sa puissance les actions des raseteurs. Michel Galibert a reçu à cette occasion « avec honneur et joie » la cocarde et le garrot de son taureau fétiche. 

 

De nouvelles arènes sont inaugurées

Les archives du Club taurin Lou Ferri rappellent qu'en 1960, les arènes actuelles sont inaugurées. Finies les courses artisanales avec les charrettes sur la place du village ou sur le plan de la cave coopérative. Au nom de la sécurité et du confort, les arènes sont construites selon les normes de l’époque. Mais il n’y a pas d’escaliers d’accès, pas de main courante, pas de présidence, pas de loge municipale, un toril toujours en bois, un pourtour certes en planches mais pas trop solide, pas d’éclairage fixe. Tout cela sera aménagé au fil des années.

2407787608.jpg

En 1981, Saint-Christol accueille le congrès de la Fédération française de course camarguaise et Maurice Escala, le maçon du village, construit un toril en béton. Au début des années 2000, la Fédération exige la mise en conformité des arènes. Les escaliers sont sécurisés et le premier rang des places assises est supprimé et remplacé par des planches blanches pour éviter que les spectateurs aient les jambes pendantes côté piste. Cette obligation de mise en sécurité des arènes a été réalisée par les bénévoles du Club taurin Lou Ferri et les artisans du village.